Suspended spaces – Discover / Uncover Modernism

International Symposium, December 6 and 7, 2013

Espace Oscar Niemeyer, headquarters of the French communist Party

Responsables scientifiques :
Jacinto Lageira, laboratoire Aesthetica, Institut ACTE, UMR-CNRS, Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Françoise Parfait, laboratoire Aesthetica, Institut ACTE, UMR-CNRS, Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Eric Valette, Centre de Recherche en Arts et Esthétique, Université de Picardie Jules Verne

Ce colloque est une nouvelle étape du projet Suspended spaces, qui propose d’interroger les modalités de la création à partir de lieux paradigmatiques d’une modernité à redécouvrir, depuis ses objets les plus délaissés, les plus oubliés.

L’hypothèse principale, théorique et artistique (ou plutôt, pour respecter à la fois sa chronologie et sa spécificité : artistique et théorique) est qu’il est possible de sauver quelque chose du modernisme, de ne pas liquider cet héritage mais plutôt de partir à sa recherche, de le redécouvrir par le biais d’un modernisme hors du temps occidental et au travers de ses occurrences orientales et latino-américaines.

Le deuil du modernisme croise et recroise les discours et les oeuvres d’art, héritage sans héritiers qui résiste aux usures du temps et aux réparations de l’histoire. Cette résistance peut être envisagée comme une préoccupation, une attention concentrée sur des espaces en suspens, occupés ou empêchés. Une insistante expérience de quelques symptômes du modernisme échoué, qui nous laisse croire qu’il y a quelque chose à sauver. Une fascination qui refuse de se soumettre au regard mélancolique ou nostalgique. En nous éloignant du point de vue central qui a vu naître la doxa moderniste, en nous déplaçant plus à l’est et plus au sud, nous proposons d’y découvrir les modernismes, et de construire les récits qui participent de leurs mises au jour.

La dernière étape du projet a eu lieu au Liban en avril 2013, autour de la Foire Internationale inachevée d’Oscar Niemeyer (fin des années 60 à Tripoli, nord Liban). Il a réuni une trentaine d’artistes et de théoriciens français, libanais et internationaux, pour le symposium Regarding Suspended Architecture in Lebanon. Une exposition est en ce moment présentée à la Galerie Art & Essai de Rennes 2, Conversation Pieces – Une Proposition Suspended spaces (novembre – décembre 2013). Le déplacement au Liban et les échanges ici et là-bas donneront lieu à une publication en 2014, Suspended spaces # 3, et une exposition au Musée d’Art Contemporain de Niterói, un autre bâtiment de Niemeyer dans la baie de Rio de Janeiro (fin 2014).

Ce colloque international à Paris articule deux phases du projet et deux géographies particulières, le Liban et le Brésil. Il permettra de situer le cas particulier d’Oscar Niemeyer dans le contexte d’une modernité et d’un modernisme traversés par la notion d’anthropophagie culturelle, de métissage et de diversité, mais aussi travaillés par des élans utopiques inspirés par l’idée de progrès et d’universalisme, dans un contexte conflictuel et instable.

http://www.suspendedspaces.net/entree/Actualite.html