Congrès 2022 de la Société Française d’Esthétique

L’esthétique française du XVIIIe siècle au XXIe siècle

11 juin 2022

Paris, La Sorbonne, Amphi Guizot

Pour assister au colloque, l’inscription (gratuite) est nécessaire : il suffit d’envoyer un courriel comportant les noms des personnes intéressées à Carole.Talon-Hugon@paris-sorbonne.fr

 

Le congrès 2022 de la Société Française d’Esthétique a pour objet l’esthétique française. L’approche sera à la fois historique (comment l’esthétique française a-t-elle évolué au fil des siècles ?) et conceptuelle (peut-on identifier des questions et des concepts qui structurent l’esthétique française au cours de son histoire ?). Les communications porteront sur des œuvres singulières de l’esthétique française, en tant qu’elles sont significatives d’une étape de son histoire, marquent une césure, ou s’écartent des œuvres qui lui sont contemporaines, sur la réception et la reformulation française de thèses et d’œuvres étrangères, sur les particularités de l’esthétique française dans l’esthétique internationale et sur l’actualité de l’esthétique française.

 

PROGRAMME

 

8h30-9h : Accueil des participants

9h-9h15 : Introduction aux travaux du colloque par Maud Pouradier (Université de Caenet Carole Talon- Hugon

 

9h15 – Dimitri GARNCARZYK

Maître de conférence en littératures comparées à l’Université de Perpignan-Via Domitia

Analyse de la beauté et « principes de la littérature » : règles poétiques et vertus esthétiques chez Charles Batteux.

 

10h – Arianna B. FABBRICATORE

Docteur et Agrégée de philosophie

Le tableau en danse : expériences esthétiques françaises au XVIIIe

 

10h45 Pause

 

11h – Marie GUEDEN

ATER à l’Université Lumière Lyon 2

Raymond Bayer et la grâce serpentine ralentie : contribution de l’esthétique française à l’esthétique du cinéma dans les années 1920/1930.

 

11h45 – Renato BOCCALI

Professeur associé à l’Université IULM de Milan

L’esthétique concrète de Gaston Bachelard ou la réintégration du sentir dans le penser

 

12h30 – Florian LARMINACH

Docteur en philosophie de l’Université de Lorraine et membre des Archives Poincaré de Nancy

Qui peint abstrait ? : Kojève critique de Kandinsky, une esthétique de la « fin de l’art » ?

 

Pause déjeuner

 

14h30 – Isabelle BARBERIS

Maître de conférences HDR en Lettres et arts à l’Université Paris Cités

Naissance de l’esthétique théâtrale en France : la contribution majeure d’André Veinstein

 

15h15 – Romain BIONDA

Chercheur FNS senior à l’Université de Lausanne (Suisse)

Vie, mort et résurrection des œuvres théâtrales (Genette, Goodman, Gouhier)

 

16h – Anne Elisabeth SEJTEN

Professeur de philosophie à l’Université de Roskilde (Danemark)

Merleau-Ponty et Deleuze : un dialogue impossible ?

 

Pause

 

16h45 – Charles BOBANT

Ingénieur de recherches à l’Institut catholique de Paris

L’esthétique phénoménologique française, entre artistique et aisthétique

 

17h30 – Alice DUPAS

ATER en philosophie à l’U. de Grenoble-Alpes

Jean-Pierre Cometti, lecteur de Dewey et chef de file de l’esthétique pragmatiste française

 

18h15 – Ancuta MORTU

Chercheure au département d’histoire de l’art de l’Université Masaryk (République Tchèque)

L’esthétique et ses autres : art, cognition et anthropologie