Dans le cadre du projet ANR « La Fiction dans l’Emotion » (FICTION), le séminaire
FILE –FICTION reçoit

Florian Cova, Amanda Garcia et Vanessa Sennwald (Centre
Interfacultaire en Sciences Affectives, Université de Genève)

« Manipuler les émotions face à la fiction : Fins alternatives, sentiment de réalité, et
genre »

Jeudi 14 mars de 10h à 12h – Salle de réunion de l’Institut Jean-Nicod, rdc, Pavillon
Jardin, Ecole Normale Supérieure, 29 rue d’Ulm 75005 Paris

Résumé : Dans cette conférence, nous examinons tour à tour deux solutions
philosophiques différentes au paradoxe de la fiction d’un point de vue empirique.
Dans un premier temps, nous examinons la thèse selon laquelle les émotions
ressenties face à la fiction sont d’authentiques émotions, qui reposent sur des
croyances au sujet de « ce qui est vrai dans la fiction ». Pour mettre cette théorie à
l’épreuve, nous examinons de quelle façon nos émotions sont affectées quand il
devient impossible de déterminer « ce qui est vrai dans la fiction » et pourquoi les
fins alternatives sont si rares dans la fiction.
Dans un deuxième temps, nous examinons la thèse selon laquelle les émotions
ressenties face à la fiction constituent un type d’états mentaux tout à fait particulier.
Nous présentons alors deux expériences en cours. La première vise à étudier
directement ce que vient changer au niveau émotionnel la croyance que quelque
chose est réel ou fictif. La seconde vise à comparer l’impact du genre d’une fiction sur
nos réactions émotionnelles, et la façon dont cet impact est pondéré par nos
croyances au sujet du caractère fictionnel ou non de ce texte.
Contact et renseignements: margherita.arcangeli@ehess.fr (Institut Jean-Nicod