Le mardi 24 novembre 2015, à partir de 19h, le CRHI, la direction de la culture de l’université de Nice Sophia Antipolis, l’association des amis du musée national Marc Chagall et le musée Chagall, ont le plaisir d’accueillir Guillaume Monsaingeon pour une conférence intitulée :  » Mappamundi. Quand les artistes retrouvent la cartographie « .

Cycle de conférences CRHI-Chagall

Conférence de Guillaume MONSAINGEON
« Mappamundi. Quand les artistes retrouvent la cartographie »

Mardi 24 novembre 2015, à partir de 19h
Amphi 202 de la Faculté de Droit, rue Robert Schuman, 06000 Nice

Attention : En raison du plan vigipirate, les personnes intéressées par la conférence doivent s’inscrire à culture-arts@unice.fr et être munies d’une carte d’identité.

Argumentaire :
La cartographie semble à la mode, omniprésente dans nos ordinateurs, nos téléphones, nos esprits, et maintenant dans les musées. Loin de constituer une nouveauté, cette convergence entre l’art et la carte referme une trop longue parenthèse pendant laquelle le « mappage » était considéré comme une technique neutre, une simple gestion graphique de données factuelles. Les artistes pratiquent les cartes parce qu’ils leur restituent une charge polémique, affective et poétique : nous redécouvrons grâce à eux que la cartographie, ça sert d’abord à émouvoir.

Conférencier :
Guillaume Monsaingeon a travaillé dans le monde des musées à Paris et en Italie. Vauban et les plans-reliefs l’ont conduit aux pratiques artistiques cartographiques contemporaines. Fondateur en 2013 de l’Ouvroir de cartographie potentielle (Oucarpo), il enseigne la philosophie à Marseille et organise des expositions patrimoniales et d’art contemporain. Il a publié aux éditions Parenthèses Mappamundi en 2013 et Villissima ! en 2015.

Lieu :
Attention : en raison de la fermeture du musée national Marc Chagall pour travaux à partir du 22 septembre jusqu’au début 2016, les conférences du 1er semestre auront lieu à la faculté de droit de Nice, au campus Trotabas (amphithéâtre 202) qui abrite Le Message d’Ulysse, la mosaïque créée par Marc Chagall pour les étudiants.

Les conférences reprendront dans l’auditorium du musée au second semestre.

L’entrée est libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Source de l’article : Carole Talon-Hugon