Appel à communication : « Pensée métaphorique et procédés de métaphorisation dans l’image artistique » (Bâle, 23-25 juin 2016)

« Pensée métaphorique et procédés de métaphorisation dans l’image artistique – Le rapport entre opérations cognitives et opérations visuelles », session du Troisième congrès suisse en histoire de l’art / Schweizerischen Kongress für Kunstgeschicht,  Université de Bâle, 23-25 juin 2015.

Les métaphores marquent les œuvres d’art visuelles à différents niveaux. Ainsi, G. Boehm, pour expliquer la ‘différence iconique’, a eu recours à la structure contrastive de la métaphore, tandis que pour A. Danto l’opération métaphorique était à la base de toute œuvre d’art. Il existe différentes possibilités d’établir un rapport entre les images de type artistique et le terme de la métaphore, à partir du concept même de l’œuvre d’art jusqu’aux structures concrètes d’articulation plastique.

La pensée métaphorique marque ainsi les images par les métaphores conceptuelles visualisées (on peut renvoyer ici aux réflexions de E. Gombrich sur la caricature), par la pré-structuration verbale ou par les métaphores qui sont à l’origine de certains types de symboles. Jusqu’à présent, on n’a pas vu, en général, la nécessité d’un effort de différenciation quant à ces divers types de manifestation du concept de ‘métaphore’ dont le terme, pourtant, est omniprésent dans le discours de l’histoire de l’art, à partir des articles de revues scientifiques jusqu’aux textes de catalogue. L’emploi répandu du terme est cependant accompagné d’un manque presque total de réflexion terminologique et de construction théorique de la part des praticiens de la discipline.

Il y a certes eu de la part de certains historiens de l’art des réflexions sur la nature de la métaphore visuelle, par exemple celles qui ont visé à distinguer, sur le plan de l’expression, les processus impliquant la métaphore de ceux qui renvoient au ‘symbole’ (O. Bätschmann, Ch. Wagner). Ces efforts n’ont cependant pas eu, peut-être en raison de leur nature idiosyncratique, de répercussion importante. L’articulation du rapport entre image et métaphore devient plus complexe encore si on prend en compte les théories de métaphores de type cognitif actuellement en vigueur (telles la théorie d’interaction ou celles désignées par les termes de conceptual metaphor theory ou conceptual blending), théories qui rendent d’autant plus problématique l’articulation du rapport entre les processus cognitifs et leur manifestation dans les différents médiums.

Le but de la section sera d’examiner l’application des différents concepts de métaphore dans la pratique de l’histoire de l’art afin d’en évaluer la productivité et de discuter le rapport qu’ils entretiennent les uns avec les autres, avec les théories de la métaphore et avec des concepts alternatifs. Les contributions qui se réfèrent à toute forme de pratique de la recherche, sans limitation quant aux domaines d’application, sont les bienvenues.

Merci d’envoyer un résumé (une page, max. 3000 signes), une courte biographie mentionnant votre institution avant le 15 juillet 2015 à : marius.rimmele@uzh.ch avec en copie vkksgeschaeftsstelle@gmail.com.

Source de l’article : http://blog.apahau.org/appel-a-communication-pensee-metaphorique-et-procedes-de-metaphorisation-dans-limage-artistique-bale-23-25-juin-2016/